Argent, Banques, Changes

L’unité monétaire est l’escudo capverdien. 1 € = 110,256 CVE. Il ne peut être changé que sur place. Bureau de change ouvert 24 h/24 à l’aéroport international de Sal.
Tous les distributeurs automatiques n’acceptent pas les cartes internationales, et il faut parfois retirer de l’argent aux guichets des banques. Dans les grandes villes, l’euro est souvent accepté. L’escudo ne se changeant pas en France, avant de quitter le Cap-Vert, veillez à les écouler ou à les échanger ; c’est possible à l’aéroport.



Santé Vaccination et protection

Le Cap-Vert ne présente pas de risques sanitaires particuliers et aucun vaccin n’est obligatoire, cependant n’oubliez pas les rappels de vaccins « universels » (tétanos, poliomyélite, diphtérie). Les vaccins contre les hépatites A et B, ainsi que celui contre la fièvre typhoïde sont conseillés. Pas de danger lié à des insectes ou autres animaux dangereux à l’exception de la scolopendre (mille-pattes venimeux). Quelques cas de paludisme ont été signalés sur l’île de Santiago, en saison des pluies et un premier mort a été déploré à Praia. Le traitement anti-paludisme ne paraît pas encore nécessaire, car la prolifération des moustiques reste limitée, mais si vous voyagez l’été, prévoir une bonne protection anti-moustiques. Le sida a fait son apparition et se développe rapidement. Le gouvernement vient de mettre en place une grande campagne d’information et de protection. Du côté toxicologique, le crack a lui aussi fait une apparition fulgurante et des pancartes anti-drogue placardent les murs des villes. On signale fin 2009 une multiplication des cas de dengue.

Infections

L’un des problèmes les plus fréquents rencontrés par les touristes au Cap-Vert sont les infections. Peut-être à cause du climat, une égratignure parfaitement anodine (écharde, bouton) peut rapidement dégénérer, car les staphylocoques sont nombreux. Il est donc important de désinfecter la moindre petite plaie.

Hygiène alimentaire

Il convient d’appliquer les précautions d’usage : ne pas boire l’eau du robinet, éviter les glaçons, peler les fruits et éviter la viande de porc. Les estomacs fragiles éviteront aussi les coquillages. Et attention au grogue (le rhum local)…

Mal des transports

Prévoir également des comprimés pour le mal des transports, car les traversées en bateau (y compris les deux heures).

Hôpitaux et pharmacies

Au Cap-Vert, on peut trouver des postes de santé et des centres de santé, si nécessaire, et des hôpitaux dans les principaux centres urbains. Il existe aussi des pharmacies ou des magasins de vente des médicaments dans toutes les municipalités.

Sécurité

Le peuple capverdien se distingue par son comportement pacifique et sociable ; la stabilité et l’absence de conflit dans le pays en sont la preuve. La sécurité doit seulement être régie par l’application de  précautions basiques des normes générales de sécurité dans n’importe quel pays.